La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La mafia infiltre la construction

Pour un ouvrier, difficile de s’opposer à la pression mise sur le chantier par une structure mafieuse. © Keystone/photo prétexte
Pour un ouvrier, difficile de s’opposer à la pression mise sur le chantier par une structure mafieuse. © Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
Publié le 19.11.2021

Le crime organisé exacerbe la concurrence déloyale, qui met en péril la sécurité des ouvriers

Andrée-Marie Dussault, Locarno

Criminalité » Deux graves accidents de chantier, dont un mortel, sont survenus en octobre au Tessin. Parallèlement, la concurrence entre entreprises de la construction s’est exacerbée ces derniers mois en raison d’une drastique réduction du nombre d’appels d’offres pour des travaux publics. Ces deux phénomènes contribuent à mettre en évidence la présence du crime organisé italien dans le secteur de la construction, non seulement au Tessin, mais aussi dans la Suisse entière.

«Il y a une concurrence coupe-gorge entre les entreprises. Celles qui proposent les meilleurs prix et les délais les plus brefs emportent les appels d’offres», observe Dario Cadenazzi, responsable du secteur de la construction à l’antenne tessinoise du syndicat Unia. Pour les entreprises où la criminalité organisée est présente afin de recycler de l’argent sale, l’objectif n’est pas forcément les profits car elles peuvent se permettre d’offrir des prix extrêmement bas, fait-il valoir.

Quant à la séc

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00