La Liberté

La Norvège sort du pétrole

09.03.2019

Investissements » Le fonds souverain, alimenté par les revenus de l’or noir, vend ses actions dans les sociétés pétrolières.

Le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, lui-même alimenté par des pétrodollars, va se désengager des compagnies pétrolières afin de réduire l’exposition du pays scandinave à l’or noir, a annoncé le Gouvernement norvégien hier. Si cette décision est dictée par des considérations financières et non environnementales, le désengagement d’un investisseur qui pèse plus de 1000 milliards de dollars sera néanmoins assurément perçu comme un grand coup porté aux énergies fossiles polluantes.

«L’objectif est de réduire la vulnérabilité de notre richesse commune face à un recul permanent du prix du pétrole», a indiqué la ministre des Finances, Siv Jensen, dans un communiqué.

Cette décision qui porte sur les «compagnies d’exploration et de production» pétrolière fait suite à une recommandation en ce sens de la Banque de Norvège. Chargée de gérer l’énorme bas de laine communément appelé… «fonds pétrolier», celle-ci avait fait sensation en novembre 2017 en prônant une sortie des valeurs liées à l’or noir pour réduire l’exposition des finances publiques à une chute prononcée des cours comme celle observée en 2014. awp/ats/afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00