La Liberté

La peur des algorithmes opaques

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
En trois semaines, deux des plus grands réseaux sociaux sont profondément remis en cause. © Keystone-archives
En trois semaines, deux des plus grands réseaux sociaux sont profondément remis en cause. © Keystone-archives
Partager cet article sur:
04.07.2020

Facebook est boycotté par de gros annonceurs, Tiktok se retrouve interdit en Inde et suspect ailleurs

Yves Genier

Réseaux sociaux » En trois semaines, deux des plus grands réseaux sociaux sont profondément remis en cause. Facebook est visé par une campagne de boycott d’un nombre grandissant d’annonceurs, principalement américains, son pays d’origine. Tiktok est carrément interdit par le Gouvernement de l’Inde, pays où il est le plus répandu après son pays de provenance, la Chine.

Facebook est visé par une coalition nommée #StopHateForProfit (cessez la haine pour le profit), laquelle estime que la plateforme se montre trop tolérante envers les discours de haine qui s’y expriment. Elle regroupe des entreprises achetant des espaces publicitaires. L’on y trouve notamment des équipementiers en matériel sportif comme Adidas, Patagonia et Puma, des géants de l’agroalimentaire tels Coca-Cola, Starbucks et Unilever, des constructeurs automobi

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00