La Liberté

La prison pour Razak

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Najib Razak a été jugé coupable de sept chefs d’accusation d’abus de pouvoir, d’abus de confiance de blanchiment d’argent. © Keystone
Najib Razak a été jugé coupable de sept chefs d’accusation d’abus de pouvoir, d’abus de confiance de blanchiment d’argent. © Keystone
Partager cet article sur:
29.07.2020

L’ex-premier ministre malaisien est reconnu coupable de corruption

Scandale financier » L’ex-premier ministre malaisien Najib Razak a été reconnu coupable hier dans son premier procès pour corruption. Il a été condamné à douze ans de prison, deux ans après la chute de son gouvernement dans le retentissant scandale 1MDB.

La Haute Cour de Kuala Lumpur a également condamné l’ancien dirigeant de 67 ans à une amende de 210 millions de ringgits (45 millions de francs) après l’avoir reconnu coupable de sept chefs d’accusation dans cette fraude de plusieurs milliards de dollars aux ramifications planétaires – y compris en Suisse. Mais Najib Razak a fait appel de sa condamnation et sera autorisé à rester libre sous caution jusqu’à ce que la procédure d’appel soit terminée.

Pillage du fonds

Najib Razak est accusé d’avoir avec ses proches pillé le fonds souverain 1MDB, censé contribuer au développement économique de la Malaisie. Une partie des fonds détournés aurait servi à financer le film Le Loup de Wall Street avec Leonardo DiCaprio. La colère

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00