La Liberté

«Le Conseil fédéral nous enfume»

Pour Prisca Birrer-Heimo, la mesure du gouvernement ferait une croix sur beaucoup d’argent public tout en ayant peu d’impact. © Keystone
Pour Prisca Birrer-Heimo, la mesure du gouvernement ferait une croix sur beaucoup d’argent public tout en ayant peu d’impact. © Keystone
28.11.2019

Prisca Birrer-Heimo, initiante de «Stop à l’îlot de cherté», ne croit pas à l’abolition des droits de douane

Philippe Boeglin

Pouvoir d’achat » La Suisse est un pays cher. Pour les consommateurs et pour les entreprises. Le Conseil fédéral a voulu montrer hier qu’il s’en souciait: il propose de supprimer les droits de douane sur les produits industriels. Le parlement tranchera. Qu’en pense Prisca Birrer-Heimo, conseillère nationale (ps, LU), présidente de la Fondation (alémanique) pour la protection des consommateurs, et membre de la direction de l’initiative populaire «Stop à l’îlot de cherté. Pour des prix équitables»?

L’industrie pourrait s’approvisionner moins cher à l’étranger et gagnerait environ 860 millions de francs. Les consommateurs en bénéficieraient. Une bonne nouvelle?

Prisca Birrer-Heimo: Malheureusement, le Conseil fédéral nous enfume. La suppression des droits de douane coûterait environ 500 millions par an à la caisse fédérale (fait aussi mentionné par le Conseil fédéral, ndlr), mais son effet sur les prix resterait très marginal. Quelque 80% des pr

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00