La Liberté

Le crédit, ce maillon faible

Les marchés sont tétanisés par les craintes d’une récession alors que les conséquences économiques du coronavirus s’annoncent de plus en plus catastrophiques. © Keystone
Les marchés sont tétanisés par les craintes d’une récession alors que les conséquences économiques du coronavirus s’annoncent de plus en plus catastrophiques. © Keystone
Partager cet article sur:
17.03.2020

Les bourses s’alarment d’une crise de la dette privée, malgré l’intervention des banques centrales

Yves Genier

Marchés financiers » Cela pourrait passer pour de l’humour involontaire si la situation n’était pas si grave. Pour le troisième lundi de suite, les marchés financiers se sont effondrés, affichant des baisses de cours de 8 à 10% en moyenne. Et pourtant, les principales banques centrales mondiales, dont la BNS, avaient, la nuit précédente, sorti le grand jeu pour tenter de calmer les esprits. La Fed américaine a abaissé dimanche soir son taux de référence à zéro et a réactivé avec cinq autres banques centrales, dont la BNS et la BCE, les circuits permettant d’alimenter les circuits financiers en dollars, monnaie de loin la plus utilisée dans les échanges commerciaux et financiers internationaux.

Malheureusement, «cela ne suffit pas», regrette Yves Bonzon, directeur des investissements à la banque Julius Bär à Zurich. «Nous sommes confrontés à un désastre naturel auquel les responsables politiques doivent répondre de façon claire et résolue. Or, ils n’en ont pas encore donné la

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00