La Liberté

Le «droit à son temps libre»

Partager cet article sur:
26.05.2020

Postfinance » Les employés de Postfinance ont inscrit dans leur CCT le droit à leur temps libre.

Les employés de Postfinance SA ont une nouvelle convention collective de travail (CCT). Y est notamment inscrit le «droit de non-disponibilité», qui permet au personnel de ne plus être sollicité par l’employeur pendant son temps libre.

Les employés de Postfinance seront embauchés dans le cadre de cette nouvelle CCT à compter du 1er janvier 2021, précise syndicom dans un communiqué publié hier.

Tous les organes compétents des partenaires sociaux ont approuvé le résultat des négociations, ajoute le syndicat, qui a mené les négociations avec Postfinance. Cela permettra d’améliorer les conditions de travail d’environ trois quarts des quelque 3500 collaborateurs de Postfinance employés dans le cadre de la CCT.

Le sentiment d’être constamment disponible est très stressant pour les collaborateurs de Postfinance, qui se sont exprimés dans les sondages correspondants, note syndicom. Le «droit de non-disponibilité» est donc une nouveauté importante.

Il accorde au personnel le droit de ne plus avoir à recevoir d’appels et de messages de l’employeur pendant son temps libre. Un tel droit permet une séparation plus nette de la vie privée et professionnelle.

Les employés à temps partiel pourront eux désormais définir des jours de congé fixes, ce qui augmente considérablement la possibilité de planifier des activités familiales et de loisirs. La nouvelle CCT apporte aussi plus de considération aux employés de longue date.

ats

Dans la même rubrique
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00