La Liberté

Le gel au Brésil affole le prix du café

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le Brésil est le premier producteur de café au monde. © Keystone
Le Brésil est le premier producteur de café au monde. © Keystone
Partager cet article sur:
26.08.2021

La météo et une demande mondiale en progression poussent le cours au plus haut depuis dix ans

BERTRAND DUROVRAY, SÃO PAULO

Brésil » Des pieds de caféier enterrés ou recouverts de sacs en papier (les mêmes que ceux dans lesquels les Brésiliens mettent leur pain!), les images impressionnent et montrent bien le désarroi dans lequel se trouve le premier producteur mondial de café. Mais le mal est fait. Le 29 juillet, au sud-est de l’Etat de São Paulo, la température a atteint – 1,2 °C, et même – 4,5° (la valeur la plus basse depuis l’installation de la station météo en 2004) le lendemain dans l’Etat du Minas Gerais.

Or, c’est dans ces Etats du sud-est que sont produits 87,5% du café brésilien. Si les pertes doivent encore être précisées, le CEPEA (Centro de Estudos Avançados em Economia Aplicada – l’institut de recherches de l’Université de São Paulo) estime que jusqu’à 30% des cultures pourraient être concernés.

Prudence des cultivateurs

Conséquences: les Bourses s’affolent et les prix sur les marchés prennent l’ascenseur. Sur le marché intérieur, l’indicateur CEPEA/ESALQ pour l’arabica (qui r

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00