La Liberté

Le Québec, autre paradis de l’offshore

Centre économique et des affaires du Québec, Montréal concentre une myriade de sociétés fictives, domiciliées dans des boîtes aux lettres. © Keystone
Centre économique et des affaires du Québec, Montréal concentre une myriade de sociétés fictives, domiciliées dans des boîtes aux lettres. © Keystone
16.06.2018

Montréal abrite une myriade de sociétés-écrans. Certaines d’entre elles ont un pied en Suisse

Gilles Labarthe/DATASDe retour du Québec

Montréal »   A la fois majestueux et austère, le siège du Ministère des finances du Québec domine le quartier historique de la ville homonyme. Le bâtiment a fière allure, mais il flotte à l’intérieur comme un vent de panique. En cause: l’évasion fiscale.

Sur place, ONG et partis d’opposition se demandent s’il ne faudrait pas inscrire le Québec comme paradis de l’offshore. Certes, le Canada a conclu avec la Suisse et d’autres pays un accord d’échange automatique de renseignements en matière fiscale. Il a aussi instauré un système avantageux de déclaration volontaire, mais aucune institution ne s’est attaquée aux pièces maîtresses de ces jeux de cache-cache: les fausses succursales et les sociétés-écrans.

Face cachée de Montréal

Centre &eacu

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00