La Liberté

Le sauvetage ne tient qu’à un fil

Le sort des 160 employés est compromis. © Keystone
Le sort des 160 employés est compromis. © Keystone
11.05.2019

Swissmetal » L’entreprise Baoshida Swissmetal à Reconvilier est en sursis.

Le sauvetage de la faillite de l’entreprise Baoshida Swissmetal et de ses 160 collaborateurs à Reconvilier (BE) et à Dornach (SO) dépend du bon vouloir d’une banque chinoise. Principal créancier, l’établissement bloque la reprise de l’usine par la société Swiss Team.

A l’approche de l’échéance du sursis concordataire fixé au 22 mai, l’avenir de Baoshida Swissmetal, ex-Boillat, n’est pas assuré. La société Swiss Team SA a présenté une offre de rachat des actifs pour neuf millions de francs, mais la finalisation de l’opération est bloquée par la China Development Bank (CDB). «J’appelle l’ambassadeur de Chine en Suisse à raisonner la CDB», a déclaré hier André Rezzonico, président du conseil d’administration de Swiss Team. L’industriel suisse a ajouté avoir le soutien du canton de Berne. Il sollicite aussi l’appui des autorités fédérales. «La Suisse et la Chine tiennent une opportunité de montrer la qualité de leurs relations.» ats

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00