La Liberté

«Les femmes doivent se jeter à l’eau»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Les initiatives fleurissent pour féminiser le monde de la finance, ce dernier carré masculin. © Keystone/photo prétexte
Les initiatives fleurissent pour féminiser le monde de la finance, ce dernier carré masculin. © Keystone/photo prétexte
Partager cet article sur:
03.01.2020

Même pour gérer leur argent, les femmes restent trop souvent en retrait. Explications d’une spécialiste

Yves Genier

Placements » «La finance reste un monde d’hommes», c’est Christine Lagarde, la nouvelle présidente de la Banque centrale européenne, qui le dit. Et pourtant, les initiatives fleurissent pour féminiser ce dernier carré masculin. Sarah Genequand Miche, une gérante de fortune genevoise, apporte sa pierre en publiant à compte d’auteur un petit guide très facile d’accès, Ce que valent les femmes*.

En matière de placements, qu’est-ce qui distingue les femmes des hommes?

Sarah Genequand Miche: Dans leur ensemble, les femmes ne s’intéressent pas à ce genre de questions.

Pourquoi?

Le sujet ne les passionne pas car elles ne pensent pas qu’elles sont compétentes. Elles manquent souvent d’estime de soi. Et pourtant, les trop rares femmes qui investissent

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00