La Liberté

Les remises en question bancaires font leur retour

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
19.09.2020

Finance. Pas confirmée, mais pas démentie non plus: l’annonce lundi matin de l’existence d’un projet de fusion entre UBS et Credit Suisse sur le site d’informations zurichois Insideparadeplatz avait juste ce qu’il fallait de crédibilité pour être prise au sérieux sans avoir le caractère officiel qui aurait engagé leurs auteurs. Bref, cela avait tout du ballon d’essai lancé pour prendre la température de l’opinion publique en Suisse et à l’étranger. Et on l’a vu: les avantages supposés que seraient des économies d’échelle et une hypothétique hausse du cours en bourse ne font pas le poids face aux massives pertes d’emplois prévisibles et au risque extrême qu’une telle mégabanque ferait peser sur le pays.

Le projet est-il pour autant condamné? Les réalités bancaires européennes sont si décourageantes que la réflexion avance, ailleurs. En Espagne, Bankia (elle-même issue d’une fusion de canards boiteux) prépare sa fusion avec Caixa, qui ferait du nouvel ensemble le numéro un de la

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00