La Liberté

Mesurer une croissance décarbonée

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Selon le directeur de l’institut E4S, Jean-Pierre Danthine, l’emploi de la voiture électrique, «nettement plus efficace que la voiture à essence, notamment en Suisse», mériterait d’être encouragé.(legende)Keystone
Selon le directeur de l’institut E4S, Jean-Pierre Danthine, l’emploi de la voiture électrique, «nettement plus efficace que la voiture à essence, notamment en Suisse», mériterait d’être encouragé.(legende)Keystone
Partager cet article sur:
22.12.2020

A Lausanne, un institut a déterminé un mode de calcul de la création de richesse sans émissions de CO2

K Yves Genier

Climat L La création de richesse se calcule simplement au travers du PIB. Mais comment le faire en tenant compte du coût engendré par les émissions de gaz à effet de serre? L’institut Enterprise for Society (E4S), soutenu par l’EPFL, l’Université de Lausanne et l’IMD, a établi un modèle, le produit intérieur vert (PIV). Comment fonctionne-t-il, quels sont ses premiers constats et ses limites? Entretien avec le directeur de l’institut, Jean-Pierre Danthine, ancien membre du directoire de la BNS et économiste de renommée internationale.

Qu’est-ce qu’est exactement le PIV?

Jean-Pierre Danthine: C’est une manière de calculer le produit intérieur brut (PIB) en en déduisant le coût des émissions de gaz à effet de serre utilisées pour produire ces richesses. Le PIV est donc

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00