La Liberté

Monter les salaires contre la pénurie

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pour Pierre-Yves Maillard, il n’est pas question de laisser s’élargir un marché du travail sans contrôle des salaires, sans quoi le dumping risque de l’emporter. © Keystone
Pour Pierre-Yves Maillard, il n’est pas question de laisser s’élargir un marché du travail sans contrôle des salaires, sans quoi le dumping risque de l’emporter. © Keystone
Partager cet article sur:
08.09.2021

L’Union syndicale suisse exige une hausse des rémunérations de 2%. Son président explique pourquoi

Yves Genier

Adaptations » Après Travail. Suisse en août, l’Union syndicale suisse (USS) a posé mardi ses exigences en vue des négociations salariales de l’automne: une hausse moyenne de 2%, et 100 francs par mois au moins pour les petits revenus. Selon elle, les employés ont été frustrés d’une partie de leur pouvoir d’achat faute d’adaptations salariales les années passées et à cause du Covid, et doivent profiter du boom actuel de l’économie. Pierre-Yves Maillard, président de la faîtière, détaille les raisons.

L’USS exige des hausses de salaires de 2%, au moins 100 francs mensuels. Uniquement sur la base de la reprise?

Pierre-Yves Maillard: La reprise dans un certain nombre de branches économiques est très for

Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00