La Liberté

Pièges de la reconnaissance faciale

Si la reconnaissance faciale apporte un gain de confort très apprécié des utilisateurs, la technologie n’en fait pas moins planer de très gros risques sur la sécurité des données. © Keystone
Si la reconnaissance faciale apporte un gain de confort très apprécié des utilisateurs, la technologie n’en fait pas moins planer de très gros risques sur la sécurité des données. © Keystone
16.05.2019

San Francisco met des limites à l’usage d’une technologie dont chacun dispose sur son smartphone

Yves Genier

Sphère privée » Fini, l’usage de la reconnaissance faciale dans les vidéos de surveillance de San Francisco. Le Conseil de la métropole californienne, capitale mondiale des technologies numériques du fait de sa proximité avec la Silicon Valley, a interdit mardi soir son usage à des fins sécuritaires. En clair, la police et les agences de sécurité travaillant pour les autorités devront s’en passer. Une décision saluée par les organisations de défense des libertés civiques, qui estimaient, à l’instar de l’American Civil Liberties Union, que «l’usage de ces technologies est incompatible avec une démocratie saine et que les résidents méritent d’être entendus en matière de surveillance high-tech».

Cette interdiction est aussi un signe de défiance de la cité californienne envers une technologie biométrique qui équipe désormais les téléphones portables. Grâce à elle, l’utilisateur de tout smartphone peut, grâce à la reconnaissance de son visage par son appareil, accéder à l’ensembl

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Articles les plus lus
Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00