La Liberté

Plan de relance massif au Japon

Partager cet article sur:
06.12.2019

Economie » Tokyo prend le taureau par les cornes en injectant plus de 100 milliards de francs.

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a présenté hier un vaste plan de soutien de 13 000 milliards de yens (118 milliards de francs) pour éviter à l’économie nationale, fragilisée, de glisser dans une récession durable en 2020.

Près de 50% de ces investissements publics devraient être consacrés à la réparation et la modernisation d’infrastructures du pays, après le passage dévastateur du typhon Hagibis en octobre, qui a fait plus de 80 morts.

Le plan est aussi destiné à alléger l’impact sur la consommation du récent relèvement de la TVA dans le pays, passée de 8% à 10% depuis le 1er octobre pour la plupart des biens hors alimentation.

Les économistes anticipent une forte contraction du produit intérieur brut (PIB) nippon au quatrième trimestre 2019 en raison de cette hausse de TVA et du typhon Hagibis, d’autant que les exportations nippones continuent de souffrir du ralentissement de l’économie mondiale, aggravé par le conflit commercial sino-américain.

Au troisième trimestre, la croissance de la troisième économie mondiale a presque calé (+0,1% par rapport au deuxième trimestre), selon des chiffres publiés à la mi-novembre marquant une nouvelle décélération après +0,4% au deuxième trimestre et +0,5% de janvier à fin mars.

M. Abe a vanté hier un plan «puissant» et «audacieux». Selon les médias, sa taille pourrait totaliser 26 000 milliards de yens en intégrant les investissements associés du secteur privé.

Cependant pour Yusuke Shimoda, économiste du Japan Research Institute, l’effet de ce plan pourrait être «limité» in fine.

Cela «va probablement doper les secteurs liés aux infrastructures, mais ne devrait pas aider à réformer fondamentalement l’économie nationale» caractérisée par une croissance faible, a estimé M. Shimoda.

Le Japon est coutumier des plans de relance pour maintenir artificiellement son économie à flot, une politique qui a aussi pour effet pervers d’augmenter sa dette publique déjà colossale (238% de son PIB en 2018 selon le Fonds monétaire international).

Ce nouveau plan de relance, le premier au Japon depuis 2016, vise aussi à éviter un coup de fatigue à l’économie du pays après les Jeux olympiques de Tokyo l’été prochain.

awp/ats

Dans la même rubrique
suivez-nous sur insta

 

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00