La Liberté

Et sur les bords de la Sarine…

Publié le 05.07.2019

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Ainsi notre gouvernement à contre-courant du bon sens a décidé de s’offrir une course d’école sur le dos des Fribourgeois. Il abandonne le problème de la Pila-sur-Sarine pour aller à Londres, en avion, sur la Tamise. Cette balade choquante pour qui pense économie durable illustre bien le sens des responsabilités des élus.

J’ai visité en détail le site de la Pila avec une personne qui y a travaillé pendant dix ans. J’ai photographié les dégâts, les carottages, les puits d’observation et analysé la topographie. Pendant trente ans, les élus de la ville de Fribourg étaient informés de ce mode de décharge primitif. Pendant trente ans, nos politiciens étaient également responsables de ce site.

Sur le plan international, la règle du pollueur-payeur est la norme. Les Suisses devront voter prochainement pour engager la responsabilité des entreprises partout dans le monde et les poursuivre ici. A la Pila, c’est différent, le pollueur est connu. Les bénéfices pour la Ville et les actionnaires des entreprises Condensateurs SA, mais la facture pour le peuple fribourgeois.

La traçabilité des responsables politiques et surtout des propriétaires du Groupe Condensateurs est possible, mais c’est le silence radio. Encore un bon modèle pour la jeunesse qui s’inquiète de la gouvernance calamiteuse de notre société. Dans ce pays, plus les dégâts et les infractions sont gros, plus vous avez de chance d’être laissé tranquille par paresse.

Quand vous savez, vous êtes complices. Les entreprises responsables du sinistre, parfaitement connues, doivent payer la casse de la Pila.

Narcisse Niclass,

Nierlet-les-Bois

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00