La Liberté

«Il faut sortir de l’émotionnel»

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Rome, la Congrégation pour la doctrine de la foi juge illicite la bénédiction des unions homosexuelles. Elle a voulu ainsi lever le doute, alors qu’en Allemagne, une partie du clergé demande depuis des années que l’Eglise évolue sur ce sujet. © Adobe Stock
A Rome, la Congrégation pour la doctrine de la foi juge illicite la bénédiction des unions homosexuelles. Elle a voulu ainsi lever le doute, alors qu’en Allemagne, une partie du clergé demande depuis des années que l’Eglise évolue sur ce sujet. © Adobe Stock
«Il faut sortir de l’émotionnel»
«Il faut sortir de l’émotionnel»
Partager cet article sur:
20.03.2021

Le refus romain de bénir les unions homosexuelles suscite de vives réactions. L’abbé Pralong y répond

Raphaël Zbinden, Cath.ch

Doctrine » «La sexualité est un sujet sensible. Il faudrait que l’on puisse passer à la raison et avoir une discussion sereine.» L’abbé Joël Pralong, directeur du Séminaire du diocèse de Sion, à Givisiez, réagit au «responsum» publié le 15 mars par la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF). Ce décret romain rappelle le caractère non licite des bénédictions des unions homosexuelles. Alors qu’il provoque de vives réactions, l’abbé Pralong, qui a publié l’an dernier l’ouvrage Eglise et homosexualité, un accueil si difficile! (Ed. Médiaspaul), estime qu’il serait temps d’approfondir ces questions au-delà de l’émotionnel et des revendications.

Quel a été votre sentiment à la lecture de la note de l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00