La Liberté

«2018 sera cruciale»

20.01.2018

Walid Phares, ex-conseiller de Donald Trump, dresse un bilan contrasté de l’an un du président

Propos recueillis par Thierry Jacolet

Etats-Unis »   Un test cognitif l’a confirmé mardi: Donald Trump a toute sa tête. C’est dire s’il s’est rendu compte depuis longtemps qu’il est plus facile de gagner une élection que de gouverner. Une année après son entrée à la Maison-Blanche, le président américain défend un bilan tellement maigre qu’il tente de le gonfler à grand renfort de tweets et de déclarations à l’emporte-pièce.

L’entrepreneur démolisseur continue de faire table rase de l’héritage de Barack Obama, jusqu’à décrédibiliser le statut des Etats-Unis sur la scène internationale. «America first» («D’abord l’Amérique»), certes, mais que fait-il du reste du monde? Réponse avec Walid Phares, son ex-conseiller aux affaires étrangères duran

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00