La Liberté

Affaire Lancet: l’heure des comptes

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La revue britannique The Lancet a dû retirer récemment un article controversé sur l’hydroxychloroquine. © Keystone
La revue britannique The Lancet a dû retirer récemment un article controversé sur l’hydroxychloroquine. © Keystone
Partager cet article sur:
16.06.2020

La crise du Covid-19 a ébranlé le monde des revues scientifiques, lucratif et très critiqué. Eclairage

Olivier Monod

Pandémie » A l’image du Lancet, les revues scientifiques ont été mises sous pression par la pandémie de Covid-19. Celles-ci ont dû très vite rendre leur contenu gratuitement accessible. Elles ont également été contraintes d’accélérer leur processus de relecture face à l’essor des serveurs de preprints (prépublications) permettant aux chercheurs de publier en ligne leurs résultats sans passer par la sélection qu’opèrent les revues. La crise va-t-elle entraîner une refonte du modèle?

1 L’évaluation par les pairs est faillible

Si les grandes revues scientifiques jouent un rôle prépondérant dans la carrière des chercheurs, elles ne sont ni infaillibles ni philanthropiques. Les articles sont écrits et revus par des chercheurs. C’est le dispositif de l’évaluat

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00