La Liberté

Ankara bloque la Finlande et la Suède

Publié le 19.05.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Otan » Le président Erdogan espère que les alliés «entendront» ses «inquiétudes».

La Finlande et la Suède ont soumis hier leurs demandes d’adhésion à l’Otan, mais l’opposition d’Ankara à ce projet a contraint l’Alliance à des consultations. Joe Biden salue et soutient lui «avec force les candidatures historiques de Stockholm et Helsinki».

«C’est un moment historique à un moment critique pour notre sécurité», a déclaré le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, qui a reçu les demandes d’adhésion présentées par les ambassadeurs des deux pays. «Nous espérons conclure rapidement» le processus, a-t-il ajouté. Mais la Turquie a douché cet espoir en refusant hier l’ouverture des pourparlers d’adhésion.

Ankara ralentit la procédure en bloquant la première étape. Si la Turquie n’obtient pas satisfaction pour ses demandes, elle peut fermer la porte de l’Alliance aux deux pays nordiques à deux occasions: en refusant de signer les protocoles d’adhésion ou en refusant de les ratifier. L’unanimité des 30 membres de l’Alliance est impérative pour chacune des étapes.

«Tout est possible», a confié un diplomate européen. «Mais à l’Otan on trouve toujours des solutions», a-t-il ajouté. Ankara accuse la Suède d’être «la pépinière d’organisations terroristes» comme le PKK kurde et reproche aux deux pays nordiques de ne pas approuver les demandes d’extradition de membres du PKK ainsi que d’avoir gelé des exportations d’armes vers la Turquie. ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11