La Liberté

Annecy, la grande bascule verte

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
La Municipalité d’Annecy s’est certes dotée d’un réseau de pistes cyclables mais trop tardivement pour échapper au reproche d’avoir surtout favorisé la voiture. © © Gilles Piel
La Municipalité d’Annecy s’est certes dotée d’un réseau de pistes cyclables mais trop tardivement pour échapper au reproche d’avoir surtout favorisé la voiture. © © Gilles Piel
Partager cet article sur:
01.07.2020

Chef-lieu d’une Haute-Savoie ancrée à droite, Annecy a mis fin dimanche à près de 70 ans de règne démocrate-chrétien sans partage pour succomber à la vague verte qui a emporté maintes villes françaises

Yves Genier, Annecy

Reportage » Niché au bord de son lac étincelant au pied de hautes montagnes verdoyantes, Annecy est à peine plus petit que Lucerne: une métropole bien installée de quelque 200 000 habitants, une économie prospère basée notamment sur un tourisme intense, une image de grande qualité de vie. Les piétons attendent que le feu passe au vert pour traverser, les promeneurs déambulent tranquillement dans les ruelles de la Vieille-Ville ou dans les parcs du bord du lac.

Une révolution vient pourtant de balayer ce havre de tranquillité. Le maire sortant, Jean-Luc Rigaut, ultime représentant d’une droite démocrate-chrétienne au pouvoir depuis le début des années 1950, n’a pas été réélu dimanche lors du second tour de l’élection municipale. Son successeur est un écologiste, François Astorg

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00