La Liberté

Assange presque libre

07.12.2018

WikiLeaks » Les conditions seraient réunies pour que Julian Assange puisse quitter l’ambassade de Quito à Londres.

Le président équatorien Lenin Moreno a annoncé hier que les conditions étaient «réunies» pour que Julian Assange quitte l’ambassade de Quito à Londres. Le fondateur de WikiLeaks y est réfugié depuis 2012 pour échapper à d’éventuelles poursuites des Etats-Unis.

«Les conditions sont réunies pour que Monsieur Assange prenne la décision de sortir (de l’ambassade) dans une quasi-liberté», a déclaré Lenin Moreno à la presse, estimant que le Royaume-Uni avait assuré que l’Australien ne serait pas extradé vers un pays où sa vie serait menacée.

«Je dis «quasi-liberté» car nous ne devons pas oublier qu’il (Assange) ne s’est pas présenté devant les tribunaux britanniques et qu’il doit purger une peine pas très longue pour cela. Ce sera à la justice britannique de décider», a ajouté le chef de l’Etat.

Le Gouvernement britannique a officiellement indiqué à

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00