La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Au nord de l'Allemagne, une rédaction en mode conflit

Les journalistes de Katapult Magazine, un jeune média indépendant allemand, renoncent à une partie de leur salaire pour lancer une édition ukrainienne. Leur travail: cartographier et rendre compte de la guerre

Des journalistes ukrainiens travaillent à Greifswald aux côtés de Max Rieck (à gauche, chef du projet Katapult Ukraine) et de Benny Fredrich (assis, fondateur du magazine). © Thomas Schnee
Des journalistes ukrainiens travaillent à Greifswald aux côtés de Max Rieck (à gauche, chef du projet Katapult Ukraine) et de Benny Fredrich (assis, fondateur du magazine). © Thomas Schnee

Thomas Schnee, Greifswald (D)

Publié le 20.04.2022

Temps de lecture estimé : 9 minutes

Partager cet article sur:

Allemagne » La rapidité et la radicalité de l’annonce ont tout de suite détonné dans le paysage médiatique allemand.

Tout juste deux jours après l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, la rédaction du magazine sociopolitique Katapult s’est lancée sans hésiter: «Les collaborateurs de Katapult renoncent à 50% de leur salaire et engagent 20 collaborateurs ukrainiens! Nous sommes en guerre en Europe. Il est temps de sortir de sa zone de confort. Katapult crée donc son propre journal ukrainien réalisé par des locaux», expliquait une annonce insérée sur le site internet de cette revue, installée dans la petite ville de Greifswald sur la côte baltique!

270’00

En euros, les dons financiers reçus par Katapult

L’initiative a tout de suite connu le succès. A

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Oui pour limiter les armes

    Etats-Unis » Après le massacre d’Uvalde, le Congrès a adopté hier une loi pour limiter la violence par arme à feu.Le Congrès américain a adopté hier sous les...
  • Severodonetsk est tombé

    Ukraine » Les Ukrainiens ont ordonné hier à leurs forces de se retirer de la ville stratégique de Severodonetsk, concédant aux Russes après une résistance...
  • Incursion à Melilla

    Migrants » Près de 2000 migrants ont essayé d’entrer hier matin à Melilla depuis le Maroc et 130 y sont parvenus, a indiqué la préfecture de l’enclave, dans...
  • pictogramme abonné La Liberté La Cour suprême des Etats-Unis révoque le droit à l'avortement

    Dans une volte-face historique, la très conservatrice Cour suprême des Etats-Unis a enterré vendredi un arrêt qui, depuis près d'un demi-siècle,...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00