La Liberté

C’est toujours la bouteille à l’encre

Hier devant le parlement, des partisans du Brexit rappelaient qu’ils ont voté pour la sortie de leur pays de l’UE. © Keystone
Hier devant le parlement, des partisans du Brexit rappelaient qu’ils ont voté pour la sortie de leur pays de l’UE. © Keystone
14.03.2019

Les députés britanniques ont rejeté hier soir la possibilité d’un Brexit sans accord le 29 mars. Et puis?

Tanguy Verhoosel, Bruxelles

Union européenne » Les membres de la Chambre des communes britannique se sont prononcés hier soir en défaveur d’une sortie brutale du Royaume-Uni de l’UE, le 29 mars. Et aujourd’hui, ils devraient exiger que Londres réclame un report de l’échéance du Brexit, ce qui fait grincer les dents dans l’Union, très agacée par les atermoiements des sujets de Sa Très Gracieuse Majesté.

Après avoir rejeté mardi soir, à une très large majorité et pour la deuxième fois, l’accord de retrait de l’UE que la première ministre britannique, Theresa May, a conclu en novembre 2018 avec les Européens sur le Brexit, les députés britanniques ont jugé hier soir qu’un «Brexit dur» n’était pas souhaitable. Le résultat du vote a été serré: 321 voix pour la motion excluant un no deal, 278 voix pour.

Report de date demandé

Dans la foulée, les députés britanniques devraient inviter ce soir le Gouvernement britannique à réclamer un report de la date du Brexit, au-delà de l’échéance légale du 29 mars. L

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00