La Liberté

Carlos Ghosn clame son innocence

Ce dessin réalisé hier durant l’audience montre un Carlos Ghosn très amaigri après un mois et demi de détention. © Keystone
Ce dessin réalisé hier durant l’audience montre un Carlos Ghosn très amaigri après un mois et demi de détention. © Keystone
09.01.2019

Lors de sa première comparution, le patron de Renault-Nissan s’est plaint d’avoir été accusé à tort

Rafaële Brillaud, Kyoto

Japon » «Je suis innocent…» Le patron de l’alliance Renault-Nissan a comparu hier pour la première fois devant un tribunal. Arrêté (puis mis en examen) sur des soupçons de dissimulation de revenus, il a ensuite été arrêté pour abus de confiance aggravé. D’un motif à l’autre, il pourrait ainsi rester plusieurs mois dans sa cellule au nord-est de Tokyo.

Hier matin, il est apparu les mains menottées, une corde autour de la taille, escorté par deux gardes. Pas d’habit de détenu comme avait annoncé son fils dans les médias, mais un costume sombre, une chemise sans cravate et aux pieds des slippers – ces claquettes en plastique prisées par les Japonais pour se déplacer dans les lieux publics une fois déchaussés.

Alors qu’il comparaissait pour la première fois devant un tribunal de Tokyo depuis son arrestation le 19 novembre, Carlos Ghosn semblait visiblement affecté par plus d’un mois et demi de détention, le visage émacié et les racines des cheveux blanchies. Aucun signe de

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00