La Liberté

Ce qui a changé dans la sécurité

14.11.2017

La France a sobrement commémoré hier les attentats du 13 novembre 2015, les pires de son histoire

Benjamin Masse, Paris

Terrorisme »   Le 13 novembre 2015, neuf terroristes tuaient 130 personnes, et faisaient 350 blessés, à Paris et Saint-­Denis. Le Stade de France était attaqué, de même que des bars parisiens, ainsi que la salle de concert du Bataclan, dans le XIe arrondissement de Paris. Autant de lieux sur lesquels Emmanuel Macron et son épouse, ainsi que François ­Hollande, se sont recueillis, en ce 13 novembre 2017. Deux ans après, le traumatisme reste fort dans l’Hexagone, qui affrontait alors «le premier cas de tuerie de masse, conçue pour faire un maximum de victimes», selon l’expression du ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb.

Ce dernier s’est cependant voulu rassurant sur les progrès faits depuis en matière de lutte contre le terrorisme. De nombreuses mesures ont en effet été prises en la matière, aussi bien en matière judiciaire que s’agissant de l’organisation des services de renseignement, ou encore de la prévention de la radicalisation.

L’état d’urgence

Dès le soir des att

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00