La Liberté

Ces rares Etats qui vivent sans masque

Partager cet article sur:
31.07.2020

Pays nordiques » Les pays nordiques et leurs 25 millions d’habitants continuent à bouder le masque.

Dans les rues de Stockholm, de Copenhague, d’Oslo ou d’Helsinki, et même dans les supermarchés, bureaux, bus et métros, difficile de trouver des porteurs de masques. Face au coronavirus, la Suède avait choisi une stratégie moins stricte, qui a laissé ses voisins sceptiques sur son bilan (plus de 80 000 cas et 5700 décès). Mais dans le refus de recommander le port des masques, les pays nordiques ont été unanimes. «En dehors de la Suède, il y a eu très peu de cas dans ces pays. Donc je ne leur jette pas la pierre, tant qu’ils ont eu une distanciation sociale raisonnable et que le traçage des cas est fait correctement. Mais ce serait une bonne chose à faire en plus», explique KK Cheng, épidémiologiste à l’Institut de recherche appliquée en santé de Birmingham.

Interrogé, l’épidémiologiste en chef suédois, Anders Tegnell, a répondu qu’il attendait encore «une forme de preuve qu’ils sont efficaces». Pas assez de preuves d’efficacité? «C’est absolument faux, c’est irresponsable et têtu, s’agace M. Cheng. Si ceux qui pensent comme lui ont tort, cela coûte des vies. Mais si moi j’ai tort, quel dégât est-ce que cela fait?»

L’Islande qui jusqu’ici s’était refusée à toute recommandation sur les masques, a annoncé hier qu’ils seraient désormais nécessaires dans les transports en commun, vols intérieurs, ferries et salons de coiffure. Au Danemark, l’autorité sanitaire a timidement recommandé le masque début juillet. atS

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00