La Liberté

Colère contre le couvre-feu portugais

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
16.11.2020

Premier week-end avec le couvre-feu dès 13 h. Restaurateurs et commerçants disent leur ras-le-bol

Marie-line Darcy, Lisbonne

Pandémie » Marvila. Ce quartier d’entrepôts et de hangars, à l’est de Lisbonne, fait l’objet de projets de rénovation pour y accueillir des start-up et des centres créatifs. Son aspect semi industriel et décati en a fait un lieu branché qui accueille des restaurants à la mode. Mais avec le Covid-19, l’activité est au point mort.

La pizzeria Refeitório do Sr Abel résiste encore. «Mais pour combien de temps?», s’interroge le patron Roberto Mezzepelle. «Je fais travailler 14 personnes. J’ai tenu avec le chômage partiel aidé. Mais c’est terminé. Je ne sais pas comment on va s’en sortir.» Cet Italien installé au Portugal depuis de nombreuses années vient tout juste de décider d’ouvrir le dimanche soir et de s’associer à un musicien pour étoffer l’offre.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00