La Liberté

Deux grosses explosions à Beyrouth

Un gigantesque nuage de fumée était visible hier. © Keystone
Un gigantesque nuage de fumée était visible hier. © Keystone
Partager cet article sur:
05.08.2020

Liban » Deux puissantes explosions ont secoué hier Beyrouth. Vers 23h, un bilan provisoire faisait état d’une septantaine de morts et de 3700 blessés.

Ces explosions ont semé la panique et provoqué un immense champignon de fumée dans le ciel de la capitale libanaise. Dans une première réaction, le directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, a indiqué que les explosions étaient peut-être dues à des «matières explosives confisquées depuis des années». L’enquête en cours devrait déterminer «la nature exacte de l’incident».

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré une première explosion suivie d’une autre qui provoque le gigantesque nuage de fumée. Les déflagrations ont fait trembler les immeubles et brisé des vitres à des kilomètres à la ronde. Le président Michel Aoun a convoqué une «réunion urgente» du Conseil supérieur de la défense. Le président de la Croix-Rouge libanaise, Georges Kettaneh, a évoqué «des centaines de blessés», dans à la télévision.

«C’est une catastrophe à l’intérieur (du port). Il y a des cadavres par terre. Des ambulances emmènent les corps», a indiqué un soldat aux abords du port. «J’ai senti comme un tremblement de terre et puis après une énorme déflagration et les vitres se sont cassées. J’ai senti que c’était plus fort que l’explosion lors de l’assassinat de Rafic Hariri» en 2005, provoqué par une camionnette bourrée d’explosifs, a déclaré une Libanaise. Selon des témoins, les déflagrations ont été entendues jusqu’à la ville de Larnaca, à Chypre, à plus de 200 km des côtes libanaises.

L’ambassadrice suisse à Beyrouth, Monika Schmutz, a été légèrement blessée et a été hospitalisée. atS/AFP

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00