La Liberté

Ebullition avant de possibles frappes

Avec la reprise de Douma, qui était le dernier bastion rebelle dans la Ghouta orientale, l’armée syrienne contrôle désormais la région. Ou ce qu’il en reste... © Keystone
Avec la reprise de Douma, qui était le dernier bastion rebelle dans la Ghouta orientale, l’armée syrienne contrôle désormais la région. Ou ce qu’il en reste... © Keystone
13.04.2018

Les Occidentaux entretiennent le flou sur leur riposte à l’attaque chimique. La Ghouta reprise par Damas

Alain Auffray et Hala Kodmani

Syrie »  Alors qu’elle semblait imminente, la menace d’une riposte militaire contre le régime d’al-Assad après l’attaque chimique de samedi sur Douma restait hier d’actualité mais un peu floue. Donald Trump lancera une attaque «très bientôt ou pas si tôt que cela», Emmanuel Macron se décidera «en temps voulu».

Alors que la tension est encore montée d’un cran après des menaces d’action militaire du président états-unien sur Twitter, la première ministre Theresa May a réuni son gouvernement pour étudier une possible participation britannique à une opération contre la Syrie.

Elle a ordonné à des sous-marins de la Royal Navy de faire mouvement pour être à portée de ce pays, en vue d’une éventuelle frappe qui pouvait avoir lieu dès

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Dans la même rubrique
Succession Marie Garnier
Succession Marie Garnier

Dossier spécial élection complémentaire au Conseil d'Etat.

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00