La Liberté

Femmes sous-représentées

Partager cet article sur:
30.10.2020

ONU » Les femmes sont sous-représentées dans les instances de pouvoir et les processus de paix, a dénoncé hier le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lors d’une visioconférence du Conseil de sécurité. Elles «ne dirigent que 7% des pays du monde».

Si depuis vingt ans et l’adoption de la résolution 1325 traçant un nouveau cadre pour l’inclusion des femmes dans les efforts de paix «des étapes importantes» ont été franchies, «ce sont les hommes qui dominent les instances du pouvoir», a-t-il relevé.

«Les femmes ne dirigent que 7% des pays du monde. Les hommes représentent les trois quarts des membres des équipes et des comités chargés de lutter contre le Covid-19. Les décisions concernant la paix et la sécurité internationales continuent d’être prises à une écrasante majorité par des hommes», a déploré le chef de l’ONU.

«Même si les femmes sont de mieux en mieux représentées dans les équipes de médiation de l’ONU, elles demeurent largement exclues des pourparlers et des négociations de paix», a insisté Antonio Guterres. Il a cité les cas de l’Afghanistan, du Mali ou du Yémen.

Dans les processus de paix, «l’inclusion des femmes dès le départ doit être une priorité».

ATS/AFP

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00