La Liberté

Fragile lueur de paix pour la Libye

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à l’heure des négociations à Berlin. © Keystone
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan à l’heure des négociations à Berlin. © Keystone
Partager cet article sur:
20.01.2020

A Berlin, les dirigeants des pays concernés se sont engagés à instaurer une trêve permanente

Thomas Schnee, Berlin

Berlin » La Conférence pour la paix en Libye, qui s’est tenue hier à Berlin, a accouché d’une déclaration finale qui propose l’instauration d’un cessez-le-feu permanent entre les deux camps qui se battent pour contrôler le pays. «Nous appelons toutes les parties concernées à redoubler d’efforts pour une suspension durable des hostilités, la désescalade et un cessez-le-feu permanent», affirment ainsi les pays participants.

Etant donné la situation détériorée sur le terrain, personne n’espérait obtenir plus. Mais si minime soit-elle, cette décision montre au moins qu’il existe une volonté internationale de ne pas laisser la Libye devenir une deuxième Syrie. La plupart des représentants et des chefs d’Etat des pays impliqués de près ou de loin dans le conflit libyen avaient

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00