La Liberté

Gaza pleure ses jeunes «sacrifiés»

Lundi, 2400 Palestiniens ont été blessés, à balles réelles ou par les inhalations de gaz, qui ont coûté la vie à une fillette de 8 mois (photo). © Keystone
Lundi, 2400 Palestiniens ont été blessés, à balles réelles ou par les inhalations de gaz, qui ont coûté la vie à une fillette de 8 mois (photo). © Keystone
16.05.2018

Reportage au lendemain du massacre, qui a déclenché une vague de condamnations internationales

Guillaume Gendron, Gaza

Proche-Orient »   Les familles gazaouies affluent dans les hôpitaux, où près de 2400 blessés par balles sont soignés. Les proches louent le courage de leurs «martyrs», morts lundi pour la «Palestine éternelle», au total une soixantaine.

Le jour d’après, ce sont d’abord les tentes funéraires aux coins des rues dès l’aube. Il y a celle aperçue au centre de Gaza City, au pied d’un immeuble où reçoivent les dignitaires politiques de l’enclave: longue d’une vingtaine de mètres, flamboyante coiffe violette, drapeaux verts du Hamas claquant dans la brise de mer. Et puis il y a celle de la famille al-Nafar, dans une rue de terre au nord-ouest de Gaza, avec sa simple bâche noire et ses deux rangées de chaises en plastique. Les hommes sont partis enterrer Imad, un maçon de 24 ans. Dans la pièce pri

Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00