La Liberté

«Il y a de beaux gestes de solidarité»

Pierre Krähenbühl, chef de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens lors d’une visite dans une école de Gaza en janvier dernier. © Keystone
Pierre Krähenbühl, chef de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens lors d’une visite dans une école de Gaza en janvier dernier. © Keystone
13.02.2018

Pierre Krähenbühl, chef de l’UNRWA, fait tout pour éviter de réduire l’aide aux réfugiés palestiniens

Propos recueillis parThierry JAcolet

Proche-Orient »   Comment trouver 300 millions de dollars pour éviter de réduire l’aide aux 5,3 millions de réfugiés palestiniens en Jordanie, au Liban, en Syrie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, sachant que les besoins sont croissants? L’UNRWA doit résoudre d’urgence ce casse-tête financier pour combler le gel de la contribution des Etats-Unis qui n’a débloqué pour cette année que 60 millions de dollars contre 360 en 2017. «Il faut développer des stratégies pour surmonter cette grave crise», avise Pierre Krähenbühl, chef de l’agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens. Démonstration.

Avez-vous déjà trouvé des fonds pour compenser le gel ­américain?

Pierre Krähenbühl: Il y a une très grande solidarité et déjà de beaux gestes avec des montants modestes, certes, et c’est pour cela qu’il faut maintenir la pression. Par exemple, la ­région d’Andalousie nous a annoncé, début février une contribution d’un million de francs.

Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00