La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Italie: la percée de Meloni

L’extrême droite fait son nid dans le quartier d’enfance de la cheffe de Fratelli d’Italia avant les élections

Giorgia Meloni bénéficiera sans doute des votes d’un grand nombre d’électeurs frustrés par un gouvernement qu’ils jugent corrompu. © KEYSTONE
Giorgia Meloni bénéficiera sans doute des votes d’un grand nombre d’électeurs frustrés par un gouvernement qu’ils jugent corrompu. © KEYSTONE

Ariel Dumont, Rome

Publié le 22.09.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Rome » Le gazomètre construit dans les années 1930 semble surveiller les vieux immeubles aux façades décrépies et serrés les uns contre les autres. Un petit groupe de retraités parlent politique à la terrasse d’un café en s’énervant. La silhouette d’Eataly, la grande épicerie fine, se dessine derrière les platanes. Une odeur de mal-être infini flotte dans l’air.

C’est ici, dans le quartier de la Garbatella, une banlieue populaire peuplée de 43 000 habitants au sud-est de Rome, qu’a grandi Giorgia Meloni, l’égérie du parti d’extrême droite Fratelli d’Italia, qui pourrait bien remporter, à 45 ans, les élections législatives du 25 septembre, organisées après la chute du premier ministre Mario Draghi fin juillet.

Ancien fief communiste

«

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11