La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je ne me rendrai pas»

Menacé d’être mis en examen, François Fillon se pose en victime d’une cabale politico-judiciaire

Benjamin Masse, Paris

Publié le 02.03.2017

Temps de lecture estimé : 11 minutes

Partager cet article sur:

François Fillon »   Nouveau rebondissement dans une campagne décidément prolifique en la matière. Hier matin, on apprenait l’annulation par François Fillon de sa participation au Salon de l’agriculture, et à l’organisation d’une conférence de presse à la mi-journée. Nouveau moment de suspense hitchcockien en perspective: le candidat allait-il retirer sa candidature? Alain Juppé allait-il le remplacer? Les rumeurs allaient bon train, annonçant qui une perquisition chez les Fillon, qui un placement en garde à vue de Penelope. Autant de conjectures finalement démenties.

C’est François Fillon lui-même qui, lors d’une courte allocution depuis son QG de campagne, s’est chargé de clarifier sa situation judiciaire. Le candidat des Républicains a été convoqué pour le 15 mars par les juges d&rs

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00