La Liberté

L’Allemagne reconfine deux cantons

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Verl, dans le canton de Gütersloh, les équipes paramédicales se préparent à effectuer les tests auprès des employés de Tönnies, l’un des plus grands abattoirs d’Allemagne. © Keystone
A Verl, dans le canton de Gütersloh, les équipes paramédicales se préparent à effectuer les tests auprès des employés de Tönnies, l’un des plus grands abattoirs d’Allemagne. © Keystone
Partager cet article sur:
24.06.2020

C’est le premier gros revers face au Covid-19 depuis fin avril. 644 000 habitants sont touchés

Thomas Schnee, Berlin

Pandémie » Les habitants des cantons mitoyens de Gütersloh et de Warendorf pourront-ils jouir de leurs vacances après un printemps stressant placé sous le signe de la pandémie? Ou devront-ils à nouveau rester enfermés entre leurs quatre murs? Hier, la nouvelle que beaucoup craignaient est tombée. Ces deux cantons du nord-ouest de l’Allemagne, réunissant respectivement 364 000 et 280 000 habitants, repassent en situation de confinement au moins jusqu’au 30 juin prochain, a annoncé Armin Laschet, ministre-président conservateur du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, hier à Düsseldorf.

La raison est l’explosion constatée du nombre des infections au Covid-19 dans l’un des plus grands abattoirs d’Allemagne qui est aussi l’une des entreprises phares du canton de Gütersloh. Lundi soir, 1553 personnes contaminées, sur les 6700 employés de la société Tönnies, avaient ainsi été dépistées. Sur place, 40 équipes de testeurs poursuivent désormais leur travail auprès des familles et vois

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00