La Liberté

L’amante plaide non coupable

Partager cet article sur:
15.07.2020

Affaire Epstein » L’ancienne collaboratrice et amante du financier Jeffrey Epstein, Ghislaine Maxwell, a plaidé hier non coupable de trafic de mineures et d’incitation à la prostitution devant un juge fédéral de Manhattan. Elle devra rester en prison dans l’attente de son procès.

Personnalité de la jet-set, Ghislaine Maxwell est accusée d’avoir recruté des jeunes filles, dont certaines mineures, pour Jeffrey Epstein, mort en prison en août 2019. Le choix de l’accusée de plaider non coupable prive, pour l’instant, les autorités américaines d’un témoignage potentiellement explosif, susceptible de mettre en cause, outre Jeffrey Epstein, des personnalités de premier plan. La juge fédérale Alison Nathan a fixé au 12 juillet 2021 l’ouverture du procès. Elle a ordonné le maintien en détention de la quinquagénaire d’ici là à cause d’un risque de fuite «extrême».

La fille de l’ancien magnat britannique des médias Robert Maxwell avait demandé sa remise en liberté sous caution et proposé, pour cela, des garanties à hauteur de cinq millions de dollars.

Fortunée, disposant de plusieurs passeports, dont un français, elle peut aussi compter, selon l’accusation, sur un réseau de connaissances à l’étranger et pourrait quitter facilement les Etats-Unis. ats/afp

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00