La Liberté

L’étude largement critiquée

Partager cet article sur:
30.05.2020

Chloroquine » La suspension par l’OMS des essais sur l’hydroxychloroquine aurait pu signer la fin de ce possible traitement contre le Covid-19. Mais l’étude responsable de cette décision est désormais attaquée de toutes parts. Cela relance le débat sur la molécule controversée.

L’étude en cause, publiée le 22 mai dans la revue scientifique The Lancet, se fonde sur environ 96 000 patients hospitalisés entre décembre et avril dans 671 hôpitaux. Elle compare l’état de ceux qui ont reçu le traitement à celui des patients qui ne l’ont pas eu. Le Dr Mandeep Mehra et ses collègues concluent que le traitement ne semble pas être bénéfique aux malades du Covid-19 hospitalisés et pourrait même être néfaste. Trois jours plus tard, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé la suspension par mesure de précaution des essais cliniques qu’elle menait sur cette molécule avec ses partenaires.

Le premier promoteur de celle-ci, le désormais célèbre professeur Didier Raoult, avait immédiatement jugé l’étude du Lancet «foireuse». Beaucoup d’autres chercheurs ont exprimé leurs doutes sur l’étude du Lancet, s’interrogeant notamment sur la provenance des données utilisées. ats/afp

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00