La Liberté

L’Europe met Téhéran au pied du mur

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Pris dans le conflit entre l’Iran et les Etats-Unis, les Européens peinent à reprendre l’initiative dans le dossier nucléaire. © Keystone
Pris dans le conflit entre l’Iran et les Etats-Unis, les Européens peinent à reprendre l’initiative dans le dossier nucléaire. © Keystone
Partager cet article sur:
15.01.2020

Paris, Berlin et Londres actionnent un mécanisme sur les différends de l’accord sur le nucléaire iranien

Tanguy Verhoosel, Bruxelles

Union européenne » «Nous n’avons plus d’autre choix (…).» Excédés par les agissements de Téhéran, les ministres des Affaires étrangères français, allemand et britannique ont décidé hier d’actionner le mécanisme de crise prévu dans l’accord international de 2015 qui vise à empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire. Cette démarche pourrait conduire au rétablissement de sanctions à l’encontre de la République des mollahs, à l’échelle des Nations Unies.

Dans une déclaration conjointe, Jean-Yves Le Drian, Heiko Maas et Dominic Raab ont annoncé «qu’étant donné les mesures prises par l’Iran» pour s’affranchir progressivement des engagements qu’il a contractés en 2015 (il a annoncé l

Articles les plus lus
suivez-nous sur insta

 

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00