La Liberté

L’euthanasie déchaîne les passions

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Autorisé dans seulement six pays à travers le monde dont la Suisse, le droit au suicide assisté est toujours source de débat en France. © Keystone
Autorisé dans seulement six pays à travers le monde dont la Suisse, le droit au suicide assisté est toujours source de débat en France. © Keystone
Partager cet article sur:
09.04.2021

En France, le parlement a commencé à débattre d’un sujet de société toujours hautement sensible

Benjamin Masse, Paris

France » «Ultime liberté» contre «transgression majeure». L’Assemblée nationale a ouvert hier un débat sur l’euthanasie dans une ambiance passionnelle, même s’il a peu de chances d’aboutir faute de temps face à des milliers d’amendements et à l’opposition à ce stade du gouvernement.

Le député d’opposition Olivier Falorni, auteur de la proposition de loi ouvrant un droit au suicide assisté, a été accueilli par un tonnerre d’applaudissements debout, venant de tous les bancs. Les Français «sont une immense majorité à être favorables au droit à l’euthanasie», à savoir un droit à une «fin de vie libre et choisie», a-t-il lancé.

Une forme d’hypocrisie

Le projet de loi a été adopté la semaine passée en Commission des affaires sociales – une instance qui accueille des députés de tous les courants – et a commencé à être examiné en première lecture hier à l’Assemblée nationale. Objectif du texte: en finir avec une forme d’hypocrisie qui fait que des milliers de personnes, chaque

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00