La Liberté

L’image qui peut faire basculer l’opinion

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Partager cet article sur:
04.09.2015

Migrants • La photo d’Aylan, un petit Syrien de trois ans retrouvé mort sur une plage de Bodrum en Turquie, a fait le tour du monde. Iconique, cette photo insoutenable renverse les opinions, jusque-là indifférentes. Analyse.

Didier Péron

La crise migratoire est désormais symbolisée par la photo du corps d’un petit Syrien sur une plage turque. Cette photo d’Aylan Kurdi, trois ans, gisant inanimé sur une plage de Bodrum, en Turquie, continuait hier de soulever émotion et colère.

La photo prise par la reporter Nilüfer Demir de l’agence turque Dogan News sur la plage de Bodrum semble interrompre l’incessante tempête du visuel en continu et nous plonger dans le silence figé d’un moment décisif: la rencontre entre deux solitudes - deux pauvres humains ensemble et néanmoins séparés par un irrémédiable destin, saisis dans la lumière pure d’un instantané d’aube tragique.

Une vidéo de la situation a aussi été mise en ligne par la même agence qui, bien entendu, ne banalise pas la situation. On y voit des policiers s’activant s

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00