La Liberté

L’ombre de Pékin pèse sur Genève

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
Un dispositif de sécurité considérable a été prévu pour entourer la venue de Joe Biden et Vladimir Poutine à Genève, mercredi prochain, avec 2900 policiers et un millier de militaires. © Keystone
Un dispositif de sécurité considérable a été prévu pour entourer la venue de Joe Biden et Vladimir Poutine à Genève, mercredi prochain, avec 2900 policiers et un millier de militaires. © Keystone
Partager cet article sur:
11.06.2021

Les grandes manœuvres géostratégiques seront au rendez-vous du sommet, mercredi prochain en Suisse, entre Joe Biden et Vladimir Poutine

Pascal Baeriswyl

Duel diplomatique » Cyberattaques, ingérences russes présumées dans la présidentielle américaine de 2016, affaire Navalny, crise biélorusse, pression sur l’Ukraine, Syrie, Libye… Le sommet Biden-Poutine, mercredi à Genève, permettra de jauger l’ampleur des litiges entre les deux puissances.

Si Poutine vise à renforcer son statut international, Biden tentera d’éloigner un tant soit peu le leader russe du grand rival désigné des Etats-Unis: la Chine. Une rencontre cruciale malgré des attentes limitées de résultats. L’analyse de l’historien et politologue André Liebich, spécialiste des relations internationales et professeur honoraire au Graduate Institute (Genève).

Depuis son entrée en fonction, Biden a multiplié les mots très durs pour Poutine. Pourq

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00