La Liberté

L’origine des viandes obligatoire

Publié le 28.01.2022

Temps de lecture estimé : moins d'1 minute

Partager cet article sur:

France » Savoir si son blanc de poulet vient d’Ukraine ou de France dans son bistrot de quartier: à compter du 1er mars, la mention de l’origine des viandes servies hors domicile en France devient obligatoire, allant au-delà des exigences européennes.

Vingt ans après l’étiquetage imposé pour le bœuf dans la restauration, héritage de la crise de la vache folle, cette obligation s’étend à la viande de volaille, d’ovin et de porc, selon un décret paru hier au Journal officiel.

Cet étiquetage devra mentionner le pays d’élevage et celui d’abattage. Il s’applique aux «viandes achetées crues par les restaurateurs et non aux viandes achetées déjà préparées ou cuisinées», selon le décret.

Cette obligation concerne toute la restauration hors domicile, c’est-à-dire les cantines scolaires, des entreprises, hôpitaux ou Ephad, comme les restaurants commerciaux.

C’est une petite révolution dans les assiettes: les ministres Julien Denormandie (Agriculture et alimentation) et Jean-Baptiste Lemoyne (tourisme et PME) se sont félicités d’une avancée majeure pour la traçabilité, demande légitime des citoyens. ats/afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00