La Liberté

L’Union rembarre le Royaume-Uni

Venue à Bruxelles pour tenter d’y arracher des éléments susceptibles de favoriser l’adoption à Londres de l’accord de Brexit, Theresa May a fait chou blanc. © Keystone
Venue à Bruxelles pour tenter d’y arracher des éléments susceptibles de favoriser l’adoption à Londres de l’accord de Brexit, Theresa May a fait chou blanc. © Keystone
15.12.2018

La première ministre Theresa May s’est heurtée à l’intransigeance européenne sur le Brexit. Décryptage

Tanguy Verhoosel, Bruxelles

Union européenne » La première ministre britannique, Theresa May, a fait chou blanc au sommet européen auquel elle a participé, jeudi et hier. Elle voulait obtenir de nouvelles concessions de ses ex-futurs partenaires de l’UE sur l’accord de sortie de son pays de l’UE, qu’une introuvable majorité du parlement de son pays doit approuver; ils l’ont rembarrée. «Over, basta, genug», a résumé le premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel. Décryptage.

1 Quel est le problème?

Il concerne avant tout le «filet de sécurité» (backstop, dans le jargon européen) que les négociateurs de Londres et de Bruxelles sont convenus de tisser afin de préserver la paix sur l’île d’Irlande.

En résumé: afin d’éviter que le Brexit, programmé le 29 mars 2019 à mi

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00