La Liberté

L’université muée en camp retranché

La police menace désormais d’utiliser des balles réelles face aux «armes létales» des manifestants radicaux. © Keystone
La police menace désormais d’utiliser des balles réelles face aux «armes létales» des manifestants radicaux. © Keystone
19.11.2019

A Hong Kong, les étudiants qui occupent la fac depuis plusieurs jours sont assiégés par la police

Laurence Defranoux

Chine » «Je vous écris parce que la guerre entre la police et les étudiants de l’université polytechnique tourne en crise humanitaire (…). Toutes les sorties sont bloquées par la police, ils sont pris au piège sans assez de nourriture ni d’eau. Certains sont blessés, mais les ambulances sont empêchées d’entrer, et la plupart des soignants bénévoles ont été arrêtés. La police demande aux étudiants de sortir mais les arrête, les arrose de gaz lacrymogènes, et somme les journalistes de ne plus filmer. (…) Les Hongkongais vivent dans la terreur. Je lance un SOS à la communauté internationale.» Ce message désespéré a été envoyé par Maya*, une étudiante, à Libération hier après-midi, alors que la situation s’aggrave d’heure en heure à Hong Kong.

Flèche et cocktails Molotov

Depuis cinq mois, une partie des 7,2 millions d’habitants du territoire semi-autonome chinois se battent pour conserver ses libertés, menacées par l’emprise grandissante du pouvoir central chinois. Aussi pacifiqu

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00