La Liberté

La Belgique dans l’impasse

La Belgique dans l’impasse
La Belgique dans l’impasse
07.11.2019

Plus de 5 mois après les élections de mai, le pays n’a toujours pas de gouvernement

Tanguy Verhoosel, Bruxelles

Crise » Cent soixante-cinq jours après les élections législatives du 26 mai, c’est toujours l’imbroglio en Belgique, où les Flamands et les francophones ne s’entendent pas sur la formation d’un nouveau gouvernement fédéral. D’aucuns agitent le spectre d’un nouveau scrutin, anticipé, au début de 2020.

Mardi soir, le roi des Belges, Philippe, a confié une mission «d’informateur» au président du Parti socialiste francophone (PS), Paul Magnette. L’homme fort de la principale formation politique du sud du Plat Pays, qui est également le bourgmestre (maire) de la grande ville wallonne de Charleroi, a été chargé d’explorer, d’ici au 18 novembre, les possibilités de former une nouvelle coalition au niveau fédéral.

Mission impossible

Sa mission paraît d’avance vouée à l’échec, comme l’a été celle des deux tandems qui ont vainement tenté de démêler l’écheveau avant lui. Le premier était formé du libéral francophone Didier Reynders, futur commissaire européen, et du socialiste fla

Articles les plus lus
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00