La Liberté

La faim, le racket, la peur, la mort

Emmanuel Mbolela parcourt l'Europe pour informer l'opinion publique sur la situation dramatique que vivent les migrants durant leur fuite. © Alain Wicht/La Liberté
Emmanuel Mbolela parcourt l'Europe pour informer l'opinion publique sur la situation dramatique que vivent les migrants durant leur fuite. © Alain Wicht/La Liberté
Il a fallu deux ans à Emmanuel Mbolela pour suivre ce parcours de la République Démocratique du Congo au Maroc. © LIB/VR
Il a fallu deux ans à Emmanuel Mbolela pour suivre ce parcours de la République Démocratique du Congo au Maroc. © LIB/VR
26.01.2018

Emmanuel Mbolela raconte sa fuite à travers l’Afrique, pour alerter sur le sort des migrants

Propos recueillis par Kessava Packiry

Migration »   Organiser des manifestations même non violentes pour réclamer plus de démocratie, c’est mal vu en République démocratique du Congo (RDC). Pour l’avoir fait, Emmanuel Mbolela, s’est retrouvé en prison pour deux ans ferme. Et quand on croupit dans les geôles, là-bas, on n’est pas sûr d’en sortir vivant. « Nous faisions régulièrement face à la torture et des menaces de mort». Alors, Emmanuel Mbolela a pris la décision de s’évader, et de fuir le pays. C’était en 2002. Il voyagera six ans, dont quatre bloqués au Maroc, et affrontera les difficultés que rencontrent d’autres milliers de migrants, qu’il raconte dans son livre: Réfugié, une odyssée africaine*. Mais Emmanuel Mbolela sait sa chance: il a trouvé asile aux Pays-Bas. Présent fin 2017 en Suiss

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00