La Liberté

La France lâche Carlos Ghosn

Carlos Ghosn pourrait rester des mois en prison, ce qui rend difficile son maintien à la tête de Renault dont il est toujours PDG. © Keystone
Carlos Ghosn pourrait rester des mois en prison, ce qui rend difficile son maintien à la tête de Renault dont il est toujours PDG. © Keystone
18.01.2019

Après l’Etat français, Renault tourne officiellement la page de son PDG vedette

Benjamin Masse, Paris

Automobile » Plus de doute possible. C’en est bel et bien fini de l’ère Ghosn à la tête de Renault. C’est le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire qui a confirmé le lâchage du PDG emblématique par l’Etat français, premier actionnaire avec 15,01% du capital. «J’ai toujours indiqué, en rappelant la présomption d’innocence de Carlos Ghosn, que s’il devait être durablement empêché, nous devrions passer à une nouvelle étape. Nous y sommes», a déclaré Bruno Le Maire sur la chaîne d’informations LCI, mercredi.

Trois inculpations

Une nouvelle étape qui fait suite à l’annonce mardi par le Tribunal de Tokyo, où Carlos Ghosn est emprisonné, du rejet de sa demande de libération sous caution. Ghosn, qui était également à la tête de

Articles les plus lus
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Abonnez-vous à notre playlist Spotify
Abonnez-vous à notre playlist Spotify

Découvrez les playlists Spotify de La Liberté.

Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00